Tag Archives: patrimoine architecture

Les cryptes discrètes du Palais de Chaillot

10 000 m2 retraçant l’histoire de l’architecture, des cités antiques à nos villes modernes. La Cité de l’architecture et du patrimoine, qui occupe l’aile est du Palais de Chaillot, défie le muséophile par son gigantisme. Difficile de croire qu’un tel « centre commercial » de la culture puisse abriter en son sommet une galerie secrète, dont l’accès est si préservé qu’on pourrait la croire interdite au public. Alors, plutôt que de vous attarder dans les salles – bondées – du rez-de-chaussée et du premier étage, précipitez-vous à la Galerie des fresques et des vitraux, petit bijou épargné de la foule. Mais avant de réfuter son existence, ouvrez l’œil : celle-ci est bel et bien indiquée par une minuscule pancarte, indécelable aux visiteurs non avertis. Tant mieux pour vous, qui profiterez d’un parcours quasi solitaire.

Cite architecture patrimoine coupole cathedrale

Coupole de la Cathédrale de Cahors – reproduction

C’est au dernier étage, dans une pénombre de grenier, que s’ouvre lla fameuse Galerie. Anthologie condensée de l’architecture moyenâgeuse, elle recèle une reconstitution minutieuse des fleurons artistiques romans et gothiques. Un monumental travail de copiste puisque près de 400 fresques, grandeur nature, ont été répliquées avec une fidélité parfaite. Peintures et vitraux y sont aménagés sur leurs façades d’origine : cryptes, hypogés, abbayes et voûtes de cathédrales. La restitution d’architectures prestigieuses comme les églises de Kernascléden et de Saint-Nicolas de Tavant ou la Chapelle de Grézillé, permet de réaliser un étonnant tour des plus beaux sanctuaires disséminés sur le territoire français.

Crypte de Tavant

Crypte de Tavant

Crypte de la chapelle de Saint-Nicolas de Tavant – reproductions

Mais l’expérience produite dépasse l’intérêt culturel du site : tous les éléments sont réunis pour que le visiteur s’exile des temps et lieux contemporains. La semi-obscurité, la fraîcheur des pierres, la douceur des couleurs effleurées sur les parois, rendent palpables l’atmosphère des temples du passé. Alcôves et corridors s’imbriquent et s’enchaînent, obligeant le promeneur, pris au piège de culs-de-sacs et d’embouchures artificiellement promises, à revenir sans cesse sur ses pas et, par là même, à découvrir les détails qui lui auraient échappés.

kernascleden voute

Voûte de l’Eglise de Kernascléden – reproduction

La Galerie des fresques et des vitraux est d’autant plus réussie que l’imitation des canons de l’architecture médiévale – projet dont elle découle - comporte en elle-même une certaine dose d’artifice. Le parti pris des commissaires est pour beaucoup dans ce succès. Ici pas de contrefaçons vulgaires ou de maquettes à l’emporte-pièce ; le soin apporté aux reproductions artisanales résulte de l’ambition de la Cité Chaillot : promouvoir la diversité et la richesse du patrimoine français en offrant un regard sur ses plus beaux sites… comme si vous y étiez.

En vidéo : le travail minutieux des artisans de la Galerie des fresques et des vitraux

———————–

La Cité de l’architecture et du patrimoine

Palais de Chaillot

1 Place du Trocadéro et 11 novembre

75016 Paris

01 58 51 52 00

Leave a Comment

Filed under Lieux insolites

Escapade néo-romaine

Le temps d’un week-end, m’échappant de la grisaille parisienne pour aller chercher dans le sud un soleil tout aussi absent, j’ai redécouvert avec plaisir les charmes d’Orange. Petite ville située à 35 km d’Avignon, Orange mérite d’être visitée pour deux raisons essentielles.

Tout d’abord pour la place qu’elle accorde en toutes saisons au spectacle et aux arts de rue, lui permettant de rivaliser avec sa voisine et son célèbre Festival d’Avignon.

Ensuite par la densité et la conservation exceptionnelle de son patrimoine qui étonnent et séduisent à la fois.

Ancienne cité romaine, Orange conserve les vestiges de son prestigieux passé au détour de chacune de ces ruelles. A commencer par l’Arc de Triomphe situé à l’entrée de la ville, qui constitua l’ »incipit » de ma visite. Ce monument fut érigé à la gloire des fondateurs de la colonie romaine au 1er siècle. Il est orné de sculptures qui symbolisent l’écrasante victoire de l’Empire sur les troupes gauloises.

Arc de Triomphe d'Orange

Mais l’attraction la plus spectaculaire d’Orange est sans conteste son Théâtre Antique, gigantesque hémicycle pouvant accueillir près de 9 000 personnes. Aujourd’hui miraculeusement intact, l’amphithéâtre ne semble pas avoir souffert du temps, rendant presque palpable les scènes issues de son histoire.
Assise au milieu des gradins, les yeux rivés vers la scène, je me suis laissée porter par le voyage temporel. Devant moi les acteurs clamaient leur texte, empruntant des masques d’effigie pour figurer l’intensité dramaturgique tandis que les gladiateurs pourfendaient l’air de leur épée d’airain.

Colisé d'Orange

Pour le visiteur curieux et audacieux, chaque ville recèle l’authenticité d’un lieu préservé des parcours touristiques formatés. Juste au cas où le hasard vous mènerait sur les traverses de la petite ville d’Orange, je vous livre son secret.

A l’écart de l’animation du centre, empruntez la Rue des Pourtoules, petite ruelle pavée nichée dans la colline. A son extrémité, vous trouverez un escalier de pierre serpentant autour des remparts du théâtre. Je vous invite à gravir ses marches sans vous décourager : la surprise est au bout du chemin…

Leave a Comment

Filed under Lieux insolites