Tag Archives: nouveautés livres

Lelittéraire : un site à retenir… et qui vous retiendra

Sur Internet, les espaces dédiés aux livres se multiplient. Mais dénicher la perle rare, où l’on trouvera de vraies critiques, à rebours des panégyriques – ô combien immérités – lancés aux derniers succès commerciaux, relève de la gageure.

Voici pourtant un site que les amateurs de Littérature (avec un grand L) vont explorer avec délectation : Lelittéraire.com.

Pour s’en convaincre, il suffit de lire la critique de François Xavier consacrée au roman-confession de Anne Wiazemsky, reclassé à juste titre dans la liste des ouvrages à jeter. Ici, pas d’éloges corrompus, dictés par les revendications des éditeurs ou la célébrité d’un patronyme, mais une mise en lumière des « pépites » par des chroniques qui sonnent juste, au style ciselé et au vocabulaire choisi. Chaque rubrique est présentée avec un humour teinté d’élégance et l’on vogue, un peu par sérendipité, beaucoup par plaisir, d’un article à l’autre sans avoir envie de s’en aller.

Lelittéraire

Autre richesse, Lelittéraire n’affiche pas de préférence nationale ; les coups de cœur des rédacteurs mettent à l’honneur le Danemark (voir le beau synopsis de l’œuvre de Peter Høeg) et l’Afrique (notamment Henri Lopès). Un tour du monde littéraire qui permet au lecteur-voyageur d’élargir ses horizons. Pas non plus d’élitisme inapproprié puisque tous les genres, du beau livre à la bande-dessinée, en passant par les « inclassables », y sont représentés.

A contre-courant d’une certaine webosphère, Lelittéraire relève de ce que le bibliophile est en droit de trouver sur Internet : un site passionnant, réalisé par des passionnés. Un peu, en somme, comme un salon littéraire tel qu’on pouvait en trouver aux temps des Lumières… la modernité du support en plus.

A (re)découvrir aussi : Les éditions du Littéraire

Leave a Comment

Filed under Littérature

Malavita revisite avec humour le genre du polar

De son propre aveu, Tonino Benacquista est un piètre lecteur. L’auteur, qui a « vu les choses avant de les lire », revendique l’influence variée des séries TV et du cinéma sur son écriture.

MalaviTonino Benacquistata encore, son tout dernier roman paru le 17 avril dernier, n’est pas sans rappeler l’univers noir des Incorruptibles, série policière culte des années 60. On retrouve les personnages et l’atmosphère qui ont fait le succès du premier volet Malavita.

Ex mafieux de la pègre new-yorkaise, Blake et sa petite famille vivent désormais une existence sans histoires… ou presque. Les parents, Fred et Maggie et leurs enfants Belle et Warren sont désormais installés en France au fin fond de la Drôme.

Devenu romancier à succès, Blake exploite ses anciennes péripéties de gangster sous le pseudonyme de Lazlo Pryor. Mais confronté aux désirs d’indépendance de son épouse et à la révolte de sa progéniture en pleine crise d’adolescence, il découvre les affres d’un quotidien beaucoup plus mouvementé que prévu.

Avec cette peinture burlesque d’une famille à la dérive, Benacquista signe un pastiche réussi du roman policier. Derrière l’apparente légèreté, l’écrivain exploite avec une pointe de cynisme des thèmes plus dramatiques comme l’impossibilité de la rédemption.

Pour en savoir plus sur Tonino Benacquista et son œuvre, je vous recommande un portrait très complet sur Polar.org, le blog des Polars, et une interview sur le site d’Anous.

Leave a Comment

Filed under Littérature