Pause végétale

Lieux insolites

Après des années de franche camaraderie, Paris est encore parvenue à me surprendre. En ce beau samedi de l’an deux-mille neuf, à quatorze heures quinze et trente quatre secondes, mes errances me conduisirent devant le pont Alexandre III où je me posai ce dilemme crucial : allais-je franchir le pont ou continuer tout droit ?

Lorsqu’on se laisse porter par le destin, il vient toujours un moment où le libre arbitre interfère avec le hasard. Aussi, lorsque j’aperçu au lointain le Grand palais et sa verrière anthracite, ruisselante de soleil, qui attirait des essaims de touristes comme la flamme vacillante d’un photophore, j’admets avoir machinalement suivi l’âme de groupe : j’optai pour le pont. Mais Avenue Winston Churchill, la foule se densifia en un grumeau compact, et les klaxons incessants s’accordèrent en un flot volubile pour tambouriner dans mes oreilles comme un marteau piqueur. Je reconnus immédiatement les symptômes d’une fâcheuse migraine qui ne me laisserait pas en paix de sitôt. Joies citadines. Alors, je me pris à rêver d’une retraite paisible, aussi improbable qu’une oasis dans ce désert urbain. Etrangement, j’ai trouvé cet endroit.

A quelques pas de l’annexe du Grand Palais, astucieusement nommé Palais des découvertes, se trouve un écrin de verdure qui ne ressemble à aucun jardin de Paris. On y accède en descendant les degrés d’un escalier de pierre, si bien camouflé des promeneurs qu’il passerait presque inaperçu.

Jardin secret  cascade Paris

Au fur et à mesure que l’on s’engage dans les profondeurs du jardin, la rumeur de la ville s’éteint, substituée par des bruissements d’oiseaux et le murmure d’une source. S’ouvre alors une jungle miniature, qui recèle une minuscule cascade.

jungle miniature

Ce qui retient et étonne, c’est la conception originale de cet endroit inclassable : plus grand qu’un square mais trop petit pour être un parc, tout à la fois sous-terrain et lumineux, promenade éphémère et lieu d’attache. Ceux qui le trouvent s’y attardent, car en partir revient à quitter le souvenir d’un paradis perdu.

 Un jardin exotique à Paris

Jardin secret

Aussi artificiels soient-ils, les jardins parisiens sont les seuls garde-fous qui nous restent, à nous autres citadins. Sans eux, ne risquerions-nous pas de couler notre propre nature dans un océan de béton ?

Leave a Comment

Filed under Lieux insolites

Laisser un commentaire